Recherche

Christiane MULLER

J'ai acquis  une formation complète en droit et partielle en Histoire à l'Université de Strasbourg. 

J'ai  enseigné l'histoire, fais des conférences sur l'histoire de l'art et publié des articles historiques dans des revues spécialisée, bien que ma profession était administrative.

 

Retour

Activités animées par Christiane MULLER

Les Médicis à Florence, de Laurent le Magnifique aux Médicis, Ducs de Toscane

Lieu MULHOUSE

Code 5MU695

Les Médicis à Florence, de Laurent le Magnifique aux Médicis, Ducs de Toscane
Culture Rhénane
Lieu

Mulhouse

Début

Début le vendredi 06 novembre 2020

Heure

à 15h00 1 séance pour une durée totale de 02:00

5,00

Les Medicis ont leur origines à Mugello, situé sur un affluent de  l’Arno .Ils sont marchands de laine, une  matière première grossière  importée  des  foires de Champagne. , les draps sont apprêtés  (calimala  du nom d’une rue de Florence) , le produit est affiné et coloré à Florence.( en violet par la macération d’un lichen dans l’urine., en rouge et bleu.  On traite aussi la soie. Les artisans font parties de la corporation des arts majeurs avec 6 autres métiers dont les changeurs et les banquiers. Et d’autres.

Une autre corporations des arts moyens comprend avec 5 autres métiers le commerce internatinal :

Dans les arts mineurs il y a tous les autres petits métiers.

Florence : centre des banquiers surtout des Papes depuis le triomphe des  guelfes.

Vers 1300  Guerre des Blancs contre les noirs alors que Sienne, Lucques et Pistoia sont évincées. Quelques familles possèdent le grand capital dont les Bardi, Stozzi, Alberti Une terrible épidémie de peste s’abat sur la ville entre1348 et 1350.Mais  malgré ces déboires la richesse se répandit en ville.

et Giovanni dit Bicci se hause vers le pouvoir  en 1397  il devient gonfalonier

Origines des  Medicis

Les Pazzi sont une ancienne famille aristocratique de Florence, dont un ancêtre s’est distingué lors de la 1èrecroisade, ils tiennent le haut du pavée mais se font dépasser par les Medicis, des nouveaux riches qui leur ont volé le pouvoir. Une sœur de Laurent, Bianca est mariée à Guielmo Pazzi ce qui n’empêche pas la conjuration des Pazzi en 1478, destinée à décapiter le clan Medicis. De nombreux plans sont abandonnés car Julien, blessé, ne viendrait pas en même temps au Duomo avec son frère Laurent.

C’est un demi échec, Julien est mortellement blessé, mais Laurent peut se réfugier dans la sacristie, il est sain et sauf,  La vengeance est terrible.  

Compagnie des Indes aux XVIIème et XVIIIème siècle et l'indiennage à Mulhouse

Lieu MULHOUSE

Code 5MU697

Compagnie des Indes aux XVIIème et XVIIIème siècle et l'indiennage à Mulhouse
Culture Rhénane
Lieu

Mulhouse

Début

Début le vendredi 27 novembre 2020

Heure

à 15h00 1 séance pour une durée totale de 02:00

5,00

Si la date de 1664  est retenue et qu’on en attribue la paternité à Colbert, il  faut rappeler que déjà sous Richelieu  les embryons d’une telle entreprise avaient vu le jour, pour profiter au maximum de l’énorme bénéfice que pouvait générer le commerce des épices venant d’ Orient.

Replacer dans la politique du mercantilisme, prôné par Colbert, 1664 est important : en plus des épices importées d’Extrême Orient, les indiennes de coton imprimé, déjà  livrées par les Arméniens à  Marseille, port franc depuis 1669 constituent d’immenses bénéfices, qu’on peut multiplier en faisant venir la marchandise directement d’Inde. Colbert crée de toutes pièces l’Orient ( Lorient)  port breton sur l’Atlantique pour faire livrer ces marchandises. A la mort de Colbert en 1683 sa politique subira un revirement. Les Indiennes sont misent « à l’Index » en 1686, avec interdiction de produire, vendre, même de porter sur soi ces produits, mais la contrebande y pourvoira pour introduire ces marchandises en France. Placé  hors circuit douanier français, Mulhouse en profite ,nos quatre pionniers mulhousiens vont en faire leur affaire en 1746.

Sous la Régence et le règne de Louis XV, Law va relancer l’importation des marchandises d’Extrême Orient. Puis vers 1765  Necker, deviendra le syndic  de la Cie des Indes, ressuscitée une nouvelle fois.

Offrez un bon cadeau

Offrez
Un bon
cadeau

C'est par ici

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

X