Recherche

Carole MARUCCIA

Formatrice en Process Communication Modèle ® Certifiée par la société Kahler Communication France Diplômé de l’école supérieure de Dijon – Grade de Master  

Retour

Activités animées par Carole MARUCCIA

Le monde des personnalités : introduction à la Process Communication

Lieu Mulhouse

Code 4MU937

Le monde des personnalités : introduction à la Process Communication
Lieu

Mulhouse

Début

Début le jeudi 19 septembre 2019

Heure

à 19h00 1 séance pour une durée totale de 02:00

5,00

Qu’est-ce qui fait que le courant passe entre deux personnes ? Comment s’explique en fait « la chimie personnelle » ?

Comment se faire comprendre par quelqu’un qui n’est pas sur la même longueur d’onde ? Comment faire passer le message ?

 

La personnalité d'un individu est composée d'un mélange de 6 types de personnalité. En fonction de ce mélange, apparaissent des caractéristiques comportementales, des modes de lecture préférentielle de la réalité, des motivations, des façons de communiquer et des comportements sous stress prévisibles et observables.

 

Fruit des recherches menées par Taibi KAHLER au cours des années 70 en partenariat avec la NASA, la Process Communication permet de développer la connaissance de soi, la connaissance des autres et de mieux gérer la relation.

 

Ce modèle est connu et reconnu dans le monde entier comme outil de communication, de management des entreprises, de cohésion d’équipe, de coaching, de vente et de négociation.

J’arrête l’auto-sabotage au travail grâce à la Process Com

Lieu Guebwiller

Code 4GU873

J’arrête l’auto-sabotage au travail grâce à la Process Com
Lieu

Guebwiller

Début

Début le mardi 05 novembre 2019

Heure

à 19h00 3 séance(s) pour une durée totale de 06:00

50,00

Il y a des forces qui nous dirigent dont nous ne sommes pas conscients et nous poussent à réagir négativement, envers nous-même et les autres.

Il s’agit de petites voix saboteuses qui tournent dans nos têtes tel un vieux disque rayé, et cela depuis notre enfance.

En Process Com, nous les appelons « les drivers » car lorsque que l’un de ses sentiments se présentent, nous nous apprêtons à rentrer dans un comportement de stress qui peut nuire à nos relations avec les autres et à notre efficacité personnelle.

Mais, en les repérant, nous pouvons nous remettre en question et moduler nos comportements envers l’autre et gagner en efficacité.

Ces 5 « drivers » ont été identifié par un psychologue américain, Taibi Kahler, dans les années 70 qui est à l’origine du modèle Process Com. La Process Communication Model® (PCM) propose des clés pour réagir de manière appropriée aux sollicitations de son entourage, construire dans le court terme des relations constructives et efficaces.



A l’issu de l’atelier, nous améliorons nos relations avec les autres, et atteignons nos objectifs.


J’identifie mes comportements et mes croyances « types » qui m’auto-sabotent.


Nous croyons avoir notre libre arbitre et pourtant 5 « drivers » peuvent nous pousser à réagir négativement envers nous-même et les autres au travail. Il s’agit de petites voix intérieures qui nous disent « Sois parfait », « Sois fort », « Fais plaisir », « Dépêche-toi », ou « Fais des efforts ». Le mauvais côté, c’est que sous stress, ils nous font perdre nos moyens et nous discréditent face à nos collègues. Le bon côté, c’est qu’il nous conférent d’indéniables qualités.




Je change mon comportement et améliore mes relations.


Après avoir pris conscience de nos drivers, nous mettons en place un plan d’action pour développer les avantages de nos drivers, et en gérer les inconvénients.




J’identifie mes sources de satisfaction pour me sentir bien au travail.


Le carburant que nous devons mettre dans le moteur de notre vie se nomme « les besoins psychologiques ». Pour se sentir bien au travail, nous devons nous en occuper de manière positive. La process com propose des pistes, un plan d’action, et des stratégies pour les satisfaire.

J'arrête l'auto-sabotage au travail grâce à la Process Com

Lieu Mulhouse

Code 4MU892

J'arrête l'auto-sabotage au travail grâce à la Process Com
Lieu

Mulhouse

Début

Début le mardi 21 janvier 2020

Heure

à 19h00 3 séance(s) pour une durée totale de 06:00

50,00

Il y a des forces qui nous dirigent dont nous ne sommes pas conscients et nous poussent à réagir négativement, envers nous-même et les autres.

Il s’agit de petites voix saboteuses qui tournent dans nos têtes tel un vieux disque rayé, et cela depuis notre enfance.

En Process Com, nous les appelons « les drivers » car lorsque que l’un de ses sentiments se présentent, nous nous apprêtons à rentrer dans un comportement de stress qui peut nuire à nos relations avec les autres et à notre efficacité personnelle.

Mais, en les repérant, nous pouvons nous remettre en question et moduler nos comportements envers l’autre et gagner en efficacité.

Ces 5 « drivers » ont été identifié par un psychologue américain, Taibi Kahler, dans les années 70 qui est à l’origine du modèle Process Com. La Process Communication Model® (PCM) propose des clés pour réagir de manière appropriée aux sollicitations de son entourage, construire dans le court terme des relations constructives et efficaces.

A l’issu de l’atelier, nous améliorons nos relations avec les autres, et atteignons nos objectifs.


J’identifie mes comportements et mes croyances « types » qui m’auto-sabotent.


Nous croyons avoir notre libre arbitre et pourtant 5 « drivers » peuvent nous pousser à réagir négativement envers nous-même et les autres au travail. Il s’agit de petites voix intérieures qui nous disent « Sois parfait », « Sois fort », « Fais plaisir », « Dépêche-toi », ou « Fais des efforts ». Le mauvais côté, c’est que sous stress, ils nous font perdre nos moyens et nous discréditent face à nos collègues. Le bon côté, c’est qu’il nous conférent d’indéniables qualités.


Je change mon comportement et améliore mes relations.


Après avoir pris conscience de nos drivers, nous mettons en place un plan d’action pour développer les avantages de nos drivers, et en gérer les inconvénients.


J’identifie mes sources de satisfaction pour me sentir bien au travail.


Le carburant que nous devons mettre dans le moteur de notre vie se nomme « les besoins psychologiques ». Pour se sentir bien au travail, nous devons nous en occuper de manière positive. La process com propose des pistes, un plan d’action, et des stratégies pour les satisfaire.

J'arrête l'auto-sabotage au travail grâce à la Process Com

Lieu Sélestat

Code 4SE874

J'arrête l'auto-sabotage au travail grâce à la Process Com
Lieu

Sélestat

Début

Début le mardi 31 mars 2020

Heure

à 19h00 3 séance(s) pour une durée totale de 06:00

50,00

Il y a des forces qui nous dirigent dont nous ne sommes pas conscients et nous poussent à réagir négativement, envers nous-même et les autres.

Il s’agit de petites voix saboteuses qui tournent dans nos têtes tel un vieux disque rayé, et cela depuis notre enfance.

En Process Com, nous les appelons « les drivers » car lorsque l’un de ses sentiments se présentent, nous nous apprêtons à rentrer dans un comportement de stress qui peut nuire à nos relations avec les autres et à notre efficacité personnelle.

Mais, en les repérant, nous pouvons nous remettre en question et moduler nos comportements envers l’autre et gagner en efficacité.

Ces 5 « drivers » ont été identifié par un psychologue américain, Taibi Kahler, dans les années 70 qui est à l’origine du modèle Process Com. La Process Communication Model® (PCM) propose des clés pour réagir de manière appropriée aux sollicitations de son entourage, construire dans le court terme des relations constructives et efficaces.

A l’issu de l’atelier, nous améliorons nos relations avec les autres, et atteignons nos objectifs.

J’identifie mes comportements et mes croyances « types » qui m’auto-sabotent.

Nous croyons avoir notre libre arbitre et pourtant 5 « drivers » peuvent nous pousser à réagir négativement envers nous-même et les autres au travail. Il s’agit de petites voix intérieures qui nous disent « Sois parfait », « Sois fort », « Fais plaisir », « Dépêche-toi », ou « Fais des efforts ». Le mauvais côté, c’est que sous stress, ils nous font perdre nos moyens et nous discréditent face à nos collègues. Le bon côté, c’est qu’il nous conférent d’indéniables qualités.

Je change mon comportement et améliore mes relations.

Après avoir pris conscience de nos drivers, nous mettons en place un plan d’action pour développer les avantages de nos drivers, et en gérer les inconvénients.

J’identifie mes sources de satisfaction pour me sentir bien au travail.

Le carburant que nous devons mettre dans le moteur de notre vie se nomme « les besoins psychologiques ». Pour se sentir bien au travail, nous devons nous en occuper de manière positive. La process com propose des pistes, un plan d’action, et des stratégies pour les satisfaire.

Offrez un bon cadeau

Offrez
Un bon
cadeau

C'est par ici

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

X